Valentine’s night

Ah, le 14 février, la Saint Valentin. La fête des amoureux. Et que fait-on le jour de la fête des amoureux? À en croire les carnets de réservation des restaurants de la ville, on mange. Une drôle d’idée qui consiste à choisir le jour où les restaus sont bondés de monde, le jour où tout le monde sait que la bouffe est par principe moins bonne que d’habitude pour célébrer l’amour, le ventre plein, l’estomac lourd, la panse lestée. Non non non, passez votre chemin devant les auberges annonçant le menu special lovers.

J’ai une suggestion absolument, incroyablement, terriblement originale à vous faire. Et si pour célébrer la fête des amoureux, vous faisiez l’amour? Waou !
Commencez par une mise en beauté express chez Completely Bare (littéralement totalement nue) avec un toilettage au sud de la ceinture, optez pour le Completely Bare with a Flare, où des petits brillants sont collés pour remplacer votre pilosité.
Vous n’avez pas besoin des pintades pour vous suggérer d’acheter de la lingerie. Ça va de soi, Valentines ou pas, vous en achetez tous les mois, ça va avec votre statut de Française femme fatale. C’est du moins ce que pensent les Américaines de vous.

Les bougies sont allumées, le champagne est servi. Vous voilà d’attaque pour une danse érotique avec votre lover. À en croire les dernières études, la nouvelle pratique tendance sous la couette à New York prend le chemin détourné du derrière. La boutique de jouets et d’accessoires sexuels Babeland offre un rayon entier baptisé butt stuff, et le sérieux New York magazine révélait il y a quelques semaines que les hétéros se livrent au anal sex en plus grand nombre.

La célèbre Tristan Taormino, (oui, oui, c’est une femme), auteur de The Ultimate Guide to Anal Sex for Women, répond au titre de Anal Advisor. Elle organise des séminaires (théoriques seulement) de sexe anal, au cours desquels elle apprend aux New-Yorkais à déverrouiller cette porte du plaisir.
Novices en la matière, procurez-vous son livre, une « bible du sexe anal pour les femmes» selon le site Internet salon.com. Toujours hésitantes, vous pouvez aussi inverser les rôles, il paraît que de plus en plus d’hommes aiment recevoir plutôt que de donner.

Et si tout cela ne vous tente pas vraiment, ne vous inquiétez pas, vous pouvez être sûres que dans quelques mois, la branchitude érotique new-yorkaise aura érigé la position du missionnaire en technique hipissime. En attendant, allez au restaurant !
Happy Valentine’s Day.

Completely Bare, 2 boutiques à Manhattan:
-764 Madison Avenue
New York, NY 10021
Tel: (212) 717-9300
-103 5th Avenue
New York, NY 10003
Tel: (212) 366-6060

Babeland, 2 boutiques à Manhattan:
-Lower East Side: 94 Rivington Street
New York, NY 10002
Tel: 212 375-1701
-Soho: 43 Mercer Street
New York, NY 10013
Tel: 212 966-2120

VOIR AUSSI: le spécial “Valentine’s day guide” de New York Magazine.