Pourquoi il vaut mieux être à New York qu’en France quand il neige

1. Les Français n’ont pas de mot pour “slush”

« La bouillasse avec de la neige fondue et du sel mélangé qui attaque le cuir des chaussures », c’est trop long. Et quand on le prononce on n’entend pas, comme dans « slush » le bruit de la chaussure qui s’enfonce.

2. Les écoles françaises doivent employer 77 mots pour « snow day »

FullSizeRenderNotez qu’en France, le snow day s’annonce après la chute de neige et non en prévision.

Ceux qui prennent la route disposent aussi d’une formule plus longue.

 

3. A Paris, on ferme un parc parce qu’il neige

4. Mais ce n’est pas grave, on pourra jouer sur les trottoirs qui ne sont pas déneigés

« Les Parisiens étaient contrariés par le manque de préparation mais le gouvernement a rapidement formé la population à la science du déblaiement », a expliqué le Washington Post, qu’on sent un poil moqueur quand il signale que le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a indiqué qu’il était impossible de prévoir des chutes de neige précisément («nous sommes en désaccord manifeste avec ce sentiment »).

Evidemment, il est légitime de se demander si ça vaut le coup d’investir en matériel pour un événement qui ne se produit que tous les cinq ans quand on pourrait rester chez soi en attendant que ça fonde. « Il faudrait acheter beaucoup de matériel, qu’on utilise une fois tous les trois ans. Lorsque vous êtes au Canada, il tombe 60 centimètres et tout le monde roule parce qu’ils ont investi des milliards et des milliards », a déclaré Gérard Collomb, ancien maire de Lyon, capitale des embouteillages sur la route du ski. En fait de milliards, à New York, le budget annuel de déblaiement est de 88 millions de dollars pour 689 saleuses et 1.600 camions potentiellement transformables en chasse-neige. 

5. Comment voudriez-vous qu’ils soient déneigés, puisque les Parisiens n’ont pas de pelle à neige (et même pas de mot pour « shovel ») ?

Juré, on a vu des gens déblayer la neige avec des balais, avec des râteaux…

Ou des morceaux de bois…

6. Les enfants français pensent qu’il faut des cuillers à glace pour faire des boules de neige

snow 27. French snowmen don’t get fat

snow

IMG_7673