Vivre New York… à travers ses morts

Savez-vous que Washington Square a été construite à l’emplacement d’une fosse commune et que 20.000 corps restent enfouis sous cette place new-yorkaise prisée des touristes et des étudiants de NYU? Connaissez-vous l’histoire de la mort idiote de Tennessee Williams ? Ivre, il tente de se mettre des gouttes dans les yeux. Le capuchon du flacon lui tombe dans la bouche, et il s’étouffe…

Bienvenue au cœur de l’histoire morbide de New York, à la rencontre de ses morts et de leurs quartiers. Ces anecdotes ou ces pages d’histoire, selon l’importance qu’on leur accorde, sont au centre d’une visite guidée originale de la ville : le « Dead Apple Tour ».

Le créateur de cet étonnant circuit n’a pas fait pas les choses à moitié. Drew, bague en forme de tête de mort au doigt, promène les curieux dans un corbillard de sept mètres relooké façon famille Adams. Il est habillé en élégant croque-mort, chapeau vissé sur la tête, et a le souci du détail : le ticket de la visite est un faire-part de décès et il convie ses clients de nuit, de préférence.

Commence alors une promenade d’une heure et demie à travers New York à bord du véhicule où chacun dispose d’un écran permettant de visionner des images d’archives. Simultanément, Drew fait revivre les lieux croisés en chemin. Le concept déniché par cet Américain n’est pas très éloigné d’une pièce de théâtre : Drew en a écrit le script avec la dose d’humour noir et de cynisme nécessaire et s’est offert le premier rôle. Mais ce n’est pas un monologue : ses quatre à six passagers sont sollicitées tout au long de la balade. « Connaissez-vous la différence entre un ‘cemetery’ et un ‘graveyard’ ?» demande-t-il. Réponse une fois dans le corbillard.

Un marketing de la mort

D’où vient cette étrange idée ? Drew ne considère pas avoir d’attirance pour le morbide. Il a surtout une passion pour l’histoire de New York où son grand-père est arrivé au début du siècle dernier en provenance de Pologne. Et raconter l’histoire des morts célèbres est selon lui un moyen de raconter l’histoire de la ville tout court. Par ailleurs, Drew pense tout simplement avoir trouvé un bon concept marketing… « Ca m’est venu un jour où je me promenais dans la ville avec ma fille. Nous sommes passés devant l’immeuble où venait de décéder l’acteur Heath Ledger en 2008. Il y avait un monde fou à l’entrée. Même chose le lendemain. Je me suis dit qu’il y avait quelque chose à tirer de cette attirance et j’ai commencé à étudier les morts intéressantes de la ville, en imaginant un circuit en voiture et une mise en scène funéraire », résume-t-il.

Choisissez vos morts

Quinze mois après le lancement, deux circuits sont au point : Downtown et Uptown. Le premier permet de revenir sur la vie et la mort de l’icône punk Sid Vicious, de l’artiste Keith Haring, du président James Monroe ou encore sur le tragique incendie de la “Triangle Shirtwest Factory”. Uptown, Drew aborde les décès de Jackie Onassis, de John Lennon ou encore le fameux “Preppy murder“, le meurtre d’une jeune femme dans Central Park en 1986. Choisissez vos morts.

Informations pratiques :

« Dead Apple Tour » – 45 dollars par personne. Réservations en ligne ou par téléphone. Les groupes sont le bienvenu. Site web : www.deadappletours.com