Voyage new-yorkais raccourci pour Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy et Carla Bruni-Sarkozy ont entamé leur visite new-yorkaise samedi par un déjeuner entre amis à Amaranth, le restaurant qu’ils fréquentent à chacune de leurs visites new-yorkaises, dans l’Upper East Side. Le célèbre photographe de mode français Gilles Bensimon était de la partie. Le photographe dont les muses s’appellent Naomi Campbell, Giselle Bundchen, Madonna et toutes les plus grandes stars est un ami de Carla Bruni. Elle avait écrit la préface de son album rétrospective publié en 2003.

Nicolas Sarkozy interviendra dès lundi matin au sommet des Nations Unies sur les Objectifs du millénaire pour le développement. Fixés en 2000, ces objectifs ambitieux visaient notamment à diviser par deux la pauvreté en 2015. On sait maintenant qu’aucun de ces objectifs ne sera tenu. La réunion, qui dure trois jours, a pour objectifs de rappeler à leurs devoirs les pays développés.

Nicolas Sarkozy veut montrer l’engagement de la France. Il va notamment rappeler que l’aide publique au développement sera, en 2011, la seule dépense publique à ne pas baisser. Le président français a préparé son dossier notamment en recevant vendredi à l’Elysée le chanteur Bono très actif sur le plan de l’humanitaire, un entretien auquel Carla Bruni a participé en partie.

Pour preuve de son intérêt pour la question, le président français s’est arrangé pour parler en deuxième, derrière le Honduras. L’ordre des chefs d’Etat et de gouvernment -ils seront plus de cent à se succéder en trois jours- a été déterminé par tirage au sort. La président aurait dû parler loin dans le programme, mais le Prince de Monaco, gagnant de la deuxième place au tirage au sort, a “de son plein gré” cédé sa place à Nicolas Sarkozy.

Le président français déjeunera ensuite avec Ban Ki-moon, le secrétaire général des Nations Unies, puis rencontrera le roi du Maroc Mohammed VI, avant de reprendre l’avion lundi en fin d’après-midi. Prévu au départ jusqu’à mardi, le voyage a été encore raccourci, grogne sociale sur la réforme des retraites oblige. Nicolas Sarkozy ne sera donc pas là lorsque Barack Obama arrivera à New York, mercredi et il ne participera pas non plus à l’ouverture de l’Assemblée Générale des Nations Unies.

C’est le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner qui y représentera la France. Il passera lui dix jours à New York. Conformément aux consignes présidentielles d’économie, le ministre n’ira pas à l’hôtel mais il dormira à la résidence de l’ambassadeur. Le président, lui, dort comme à chacune de ses visites, au Carlyle, dans l’Upper East Side.