Week-end à Philadelphie : quel programme !

Et comme si cela ne suffisait pas, Philadelphie est d’un accès particulièrement facile. En voiture, en train ou en avion, rien de plus simple que de se rendre dans la ville qui a vu naître les Etats-Unis.

Évidemment, dès les beaux jours, vous ne seraient pas seuls à vouloir découvrir « Philly », comme la surnomment ses habitants, mais tout est prévu pour gérer les flux de touristes dans l’une des villes les plus visitées des Etats-Unis.

Bref rappel historique :  quelques-uns des évènements fondateurs de ce pays se sont déroulés ici. Le 4 juillet 1776, la déclaration d’Indépendance, puis en 1787, la signature de la Constitution américaine. Philadelphie fut également, de 1790 à 1800, la première capitale des Etats-Unis. Pour le bonheur des visiteurs, de tout cela il reste des traces et elles sont visibles par tous, que ce soit à l’Independance Hall où fut signée la Déclaration,  au Congress Hall où se réunissait le Congrès lorsque Philly était capitale, sans oublier, comment cela pourrait-il être possible, le Liberty Bell Center, où se précipitent tous les Américains pour voir la célèbre cloche fêlée qui sonna l’Indépendance des Etats-Unis !
Nous sommes là dans la vieille ville et encore plus précisément, dans le parc de l’Indépendance. La partie historique de Philadelphie occupe une douzaine de blocs compacts ce qui permet d’enchaîner les visites assez rapidement car après l’histoire, c’est l’art qui représente le second motif de séjour. L’art dans toutes ses dimensions avec ce qui, depuis 1984,   singularise chaque année un peu plus la ville : plus de 3000 fresques murales dessinées par des artistes mais peintes ensuite par la population, quartier par quartier. C’est unique au monde et cela vaut vraiment la peine d’être vu. Difficiles de toutes les voir car elles sont géographiquement assez dispersées, néanmoins, des circuits existent, à pied ou en voiture, pour en faciliter la découverte. L’art toujours avec la fameuse Fondation Barnes, créée en 1922 et riche de 181 Renoir, 69 Cézanne, 60 Matisse auxquels il faut ajouter des Modigliani, Manet, Picasso et bien d’autres. Fabuleux ! La Fondation est située à 8 kilomètres du centre.

Le Musée des arts de Philadelphie est un autre must. Il s’agit du 3e Musée des US. 300 000 œuvres et objets vous y attendent ! Ce ne sont là que les poids lourds du patrimoine artistique de la ville. Il faut également citer le Musée Rodin qui possède la plus importante collection hors de France, l’Institut Franklin consacré à la science, etc. Concernant la gastronomie et le shoping, il y a là aussi abondance. Des restaurants partout et plus de 2000 magasins dans lesquels vêtements et chaussures sont tax free comme dans tout l’état de Pennsylvanie. A lui seul, le centre commercial Franklin Mills, hors de la ville, regroupe 200 magasins.
Après vous avoir confirmer  qu’il est très agréable de flâner dans les rues de Philly, animées presque nuit et jour grâce à la présence de très nombreux étudiants, il ne vous reste plus qu’à vivre l’expérience d’un week-end bien rempli de plaisirs variés, à Philadelphie.
À consulter : www.philadelphiausa.travel

Comment y aller ?
En voiture : 100 Miles (160 Kms) Compter une bonne heure et demie. Sortie de Manhattan par le Lincoln Tunnel puis I 95.
En train : nombreuses relations assurées par Amtrak. 1h30 de trajet en moyenne. Arrivée à la gare 30th Street hors de la vieille ville.

Où loger ?
Il y a les hôtels classiques : Marriott downtown et Ritz Carlton
Les nouveaux : Hotel Palomar, un Four Points by Sheraton et un W Hotels
Ceux qui sont à venir : Meridien et Vine Hotel en milieu d’année

Notre recommandation : le superbe boutique hôtel Palomar. Du groupe Kimpton (www.hotelpalomar-philadelphia.com)

Où se restaurer ?
Le Fork  (www.forkrestaurant.com) ou la dernière adresse du chef français Georges le « table31 » à moins que vous préfériez une autre de ses adresse réputée: le bec fin
Butcher and Singer, du chef Steven Starr, dans le hall d’une ancienne banque.
Dans un  autre genre, n’oubliez pas de goûter la spécialité locale, le Phily cheessteak au Reading terminal market (voir plus bas)

À voir absolument
Le Musée des arts de Philadelphie avec l’expo Picasso qui vient d’ouvrir
La Fondation Barnes
Le Musée Rodin
Le Franklin Institute Science Museum
Quelques-unes des 3000 fresques. Il s’en crée près de 300 par mois paraît-il !
Le Parc de l’Indépendance
Le Liberty Bell Center
L’independance Hall
Le Magic Garden, une maison et un jardin un peu loufoque

À faire absolument
Commencer par se rendre à l’Independance  Visitors Center pour s’y procurer plan de ville, City pass, programme des animations, etc.
Trouver la plus ancienne rue habitée des Etats-unis, dans la vieille ville
Flâner dans l’Historic Front, avec ses rues pavées, ses maisons anciennes et ses églises
Faire son marché au Reading Terminal Market où, chaque jour, 80 commerçants proposent des produits artisanaux
Voir le Jeweller’s Row, le plus ancien quartier de diamants des Etats-unis
Prêter serment au National Constitution Center

Un dernier conseil :
Laissez tomber les « tours » proposés par plusieurs compagnies de bus. Tout peut très bien se faire à pied, sauf la Fondation Barnes.