Week-end casinos à Atlantic City ! Vous en rêvez ?

Bon, je préfère vous l’avouer tout de suite, je ne suis pas joueur, même pas un petit dollar comme ça, pour voir. Vraiment, ce n’est pas mon truc. Ainsi, vous ne pourrez pas m’accuser de vous pousser au vice. Surtout après ce que j’ai vu en arrivant à Atlantic City.

Si Vegas n’a pas beaucoup de charme -c’est un doux euphémisme- la ville est malgré tout assez singulière, spectaculaire, parfois stupéfiante. Mais Atlantic City ne sera jamais Vegas, jamais. Et elle n’a pas de charme, non plus. Pourtant, des  milliers de gens viennent s’amuser, jouer, gagner ou perdre. Atlantic compte douze casinos, extrêmement actifs, des salles de jeux énormes, un choix de restaurants qui donne le tournis, des néons qui clignotent dans tous les sens et, évidemment, de la musique partout. Au Trump Taj Mahal, il y a une salle de poker immense dans laquelle, chaque année, se tient le United States Poker Championship. 160 tables régulières, 520 tables de tournoi ! Impressionnant non ?

Bon, et alors, quel est le problème ? Ce n’est pas vraiment un problème, c’est juste qu’il doit être difficile de faire plus moche sur le plan architectural. D’ailleurs, et ce n’est pas une blague, je vous conseille fortement d’arriver à Atlantic City à la nuit tombée car, au moins, avec les façades des hôtels, des casinos et des restaurants illuminées, sur le boardwalk, on sourit en découvrant certains bâtiments, on s’en amuse, mais que c’est laid. Il y a vraiment des architectes qui méritent la tolle !
Un bémol, toutefois, les derniers hôtels construits autour de la marina. Avec de superbes jeux de lumières sur leur façade, ils ont plus d’allure.

Heureusement, une fois à l’intérieur, on oublie vite tout çà. On se trouve alors dans des salles de jeux semblables à d’autres salles de jeux, avec tout ce que peuvent proposer les casinos comme attractions pour tenter sa chance. Aucun doute, tout y est et tout le monde à l’air d’apprécier. J’y étais un week-end et j’y ai croisé toutes les catégories sociales américaines plus des touristes en goguette. Évidemment, sécurité omniprésente, à l’intérieur comme à l’extérieur. Mais à l’extérieur, n’y allez pas. Non, restez devant les machines à sous, autour des tables de jeux, passez deux heures au restaurant même si çà ne leur plaît pas, mais ne sortez pas, c’est trop moche…
J’exagère un peu, cela dit, si vous aimez les jeux, vous avez largement de quoi gagner ou perdre en passant, finalement un week-end qui change les idées !
www.atlanticcity.com

Pour y aller ?
En voiture : très simple, prenez la Garden State Park et restez dessus jusqu’à Atlantic City. Comptez deux bonnes heures de route, plus s’il y a du trafic.
En bus : Service bien organisé depuis Port Authority à Manhattan. C’ est la compagnie Academy Bus Lines qui assure le service quotidien pour 35 dollars le round trip.
En train : aucun service.

Où loger ?
Tant qu’à faire, il vous faut la totale. Choisissez le Trump Taj Mahal, au cœur de l’action, au cœur des jeux et tellement kitch !
1245 chambres en bord d’océan, bon confort, bonnes prestations et des prix très abordables pour un 5* : par exemple, pour ce week-end, la nuit de vendredi s’affiche à 129 dollars et celle de samedi à 269, soit 398 dollars pour les deux nuits. Évidemment, il y a moins cher.
Tous les prix sur www.cheapatlanticcity.com

Où dîner ?
Wolfgang Puck est maintenant une star de la cuisine aux Etats-Unis. Malgré la vingtaine de restaurants avec lesquels son nom est associé, la qualité est au rendez-vous. Si vous avez envie de goûter à la cuisine de cet Autrichien de naissance, réservez une table à son American Grille d’Atlantic. Attention, son restaurant, comme les autres,  est pris d’assaut. Sans résa, il faudra vous attendre à patienter une heure, une heure trente, deux heures.

Un dernier conseil ?
Ne sortez pas ! Non, je plaisante. Plus sérieusement, certains font l’aller-retour dans la journée. C’est jouable, effectivement, mais c’est un peu dommage. Cela doit être si bon de jouer jusqu’au bout de la nuit…