Woodstock, le mythe à deux heures de NYC

C’était en août 1969. Une foule de barbus et chevelus accompagnés de jeunes femmes bien décidées à profiter de tous les plaisirs de la vie convergeait vers Bethel, au nord-ouest de New York et à 40 miles de Woodstock, pour ce qui allait constituer le commencement d’une nouvelle ère. Offrez-vous une belle tranche de nostalgie en visitant LE site du concert mythique de 1969, année érotique s’il en est !

Si vous décidez de faire la totale, vous emprunterez un vieux break Volvo ou mieux encore un combi Volkswagen tuner façon « Flower Power ». Dans votre i-pod Jimi Hendrix, Janis Joplin, Joan Baez, Joe Cooker et c’est parti pour deux heures de route (100 miles) depuis NYC.


Une virée sur les traces des 500 000 participants au concert de 1969 commence par la vallée de l’Hudson et ses villages de poupée fréquentés aussi bien par les Rockefeller, Roosevelt que Bob Dylan ! Le village de Woodstock, en pleine campagne, ne présente pas d’intérêt particulier car ce n’est pas ici qu’a eu lieu le concert mais à Bethel à une quarantaine de miles de là. Cela dit, vous pourrez tout de même y passer une heure ou deux, à visiter l’une des nombreuses galeries et à prendre un verre dans l’un des cafés du village. Ambiance plutôt « bobos » le week-end.

Donc, c’est à Bethel, une petite ville dont la population double ou triple en été car de nombreux vacanciers sont attirés par les lacs des environs, qu’il faut aller pour retrouver les traces du célèbre concert. Comme il y a quarante ans, ou presque, vous allez, vous aussi, pouvoir vous asseoir au milieu du champ et crier « no rain, no rain » si un orage éclate à ce moment-là. Et s’il ne pleut pas, profitez-en car on ne sait jamais…

Autour du célèbre champ, ça s’est construit, évidemment. Un musée, dans lequel il ne manque que les effluves de marijuana, sa cafétéria et sa boutique, un théâtre en plein air, une superbe scène sur laquelle se produisent désormais, entre autres, les artistes du Mountain Music Festival et un simple monument commémoratif (on dirait une pierre tombale) juste en bordure du champ où des centaines de milliers de festivaliers sont passés à la postérité. En fait, il n’y a pas une quantité de chose à voir, mais plutôt une philosophie à imaginer. Certains, rencontrés sur place, m’ont dit: une utopie à imaginer!
En ces temps de crise, apparemment la nostalgie fait du bien. Comme s’il était toujours possible de rêver (croire) que l’on peut changer le monde…

Concert commémoratif

Le concert du 15 août au Bethel Woods Center for the Arts de “Heroes of Woodstock” 2009. Le spectacle tourne dans tout le pays depuis le printemps et sera à Bethel le jour même de l’anniversaire. Attention: les groupes présents sont certes des “vétérans” de 1969 mais ils sont loin d’être les plus connues des stars de Woodstock…

À voir absolument :
– Le Woodstock Festival Monument, presque au milieu des champs
– Le Bethel Woods Museum avec ses expos multi medias très bien faites
– Toute la documentation qui permet, non seulement, de revivre le concert de 1969, mais également de comprendre le contexte de l’époque, dont la guerre du Vietnam et le mouvement hippie
– Les environs de Bethel Woods, très verts, bucoliques et aussi calmes que toutes les campagnes
– Les lacs et en particulier le White Lake, le long de la State route 17B
– Les couchers de soleil sur le White Lake, splendides

À faire absolument

– Pratiquer les activités nautiques que proposent les clubs sur les rives des lacs, de la location d’une barque au tour en bateau rapide, en passant par la pêche ou le scooter de mer
– Prévoir de passer une nuit dans la région afin de profiter du calme et d’un air certainement moins pollué
– Si vous louez une voiture pour vous rendre à Bethel, offrez-vous une décapotable afin de pouvoir apprécier les paysages

Comment y aller ?

En voiture uniquement. Itinéraire facile depuis NYC.
Prendre la New York State Thruway (I87) North jusqu’à la sortie 16 Harriman, puis la route 17 (86) West jusqu’à la sortie 104, enfin la route 17B. 10 miles plus loin, vous êtes arrivé.

Où dormir ?

À 2,5 miles de Bethel Woods, au Bradstan Country Hotel. Petit hôtel charmant composé de cinq chambres et deux cottages depuis lesquels on domine le White Lake. De 200 à 225$ par nuit. Pas de réservation par Internet. Tel : 845 583 4114

Une bonne table ?

Le Buster’s , lui aussi à White Lake, tout près de Bethel.
Excellente viande et terrasse dominant le lac.
845 583 4333

Un dernier conseil ?

Voiture indispensable. D’abord parce qu’il n’y a pas de train pour aller à Bethel, c’est une raison suffisante, ensuite parce que c’est la campagne et qu’il faut pouvoir se déplacer pour profiter de tout.

Le site à consulter ?
www.bethelwoodscenter.org